+ Filter
Neue Suche
Filter
Verfügbar Genauer Wortlaut Nur im Titel
E-shopSeite wird geladen...
PreiseSeite wird geladen...

bgr_427832 - AEOLIEN - MYRINA Tétradrachme stéphanophore

AEOLIEN - MYRINA Tétradrachme stéphanophore fVZ
1 500.00 €
Menge
In den WarenkorbIn den Warenkorb
Type : Tétradrachme stéphanophore
Datum: c. 150-140 AC.
Name der Münzstätte / Stadt : Myrhina , Éolide,
Metall : Silber
Durchmesser : 34 mm
Stempelstellung : 1 h.
Gewicht : 16,70 g.
Seltenheitsgrad : R2
Kommentare zum Erhaltungszustand:
Exemplaire sur un flan très large, légèrement décentré au revers sur la couronne. Portrait de toute beauté. Revers à l’usure superficielle de style fin. Recouvert d’une très jolie patine grise superficielle avec des reflets dorés
N° im Nachschlagewerk :
Pedigree :
Cet exemplaire a été acheté à Genève en juillet 1975 et pourrait provenir du trésor de Kirikhan découvert en 1972 (CH.1/ 87 a et b = Seyrig, Trésors 23) et de MONNAIES 45, n° 120

Vorderseite


Titulatur der Vorderseite ANÉPIGRAPHE.
Beschreibung Vorderseite Tête d'Apollon Grynion laurée et diadémée à droite, les cheveux longs tombant sur le cou ; les mèches sont bien séparées.

Rückseite


Beschreibung Rückseite Apollon marchant à droite, tenant de la main droite un phiale, sacrifiant, et de la gauche une branche de laurier à laquelle sont suspendues deux bandelettes ; à ses pieds à droite, l'omphalos et une amphore ; dans le champ à gauche, monogramme ; le tout dans une couronne de laurier.
Legende des Reverses : MURINAIWN/ (HAW).
Übersetzung der Rückseite (des Myrhinéens).

Kommentare


Notre exemplaire appartient à une combinaison non recensée, en particulier au niveau du monogramme qui ne semble pas répertorié dans la monographie de Sacks en 1985. En revanche, notre exemplaire semble de même coin de droit que l’exemplaire du trésor de Ghonslé (1955), H. Seyrig, Trésors du Levant, pl. 28, n° 19/10 (Sacks 17/9c), lié à un nouveau coin de revers avec un monogramme inconnu. Mêmes coins que l’exemplaire de MONNAIES 36, n° 164. K. S. Sacks signalait dans son article, loc. cit., p. 22, note a, que 28 tétradrachmes de Myrhina du trésor de Kirikhan qui ne furent pas pris en photos dont plusieurs exemplaires avec des identifications de monogrammes discutables. Notre exemplaire pourrait bien faire partie d’un tel lot.

Historischer Hintergrund


Aeolis - MYRHINA

(Zweite Jahrhundert v. Chr.)

Myrhina, nordöstlich von Cumae, umgeben von mächtigen Nachbarn überschattet wird als der hellenistischen Zeit. Münzprägung beginnt um 300 v. Chr. Die Stadt war berühmt für die Verehrung des Apollon Grynion. Aber das Symbol der Stadt scheint die Amphore, die am Fuße des Apollo befindet, haben.

Um Ihnen ein besseres Nutzererlebnis zu bieten, verwenden wir Cookies. Durch Nutzung von cgbfr.de stimmen Sie unserer Verwendung von zu.

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com